Bonjour, bonjour,

Je sais, suis une vraie flemmarde et je n'écris pas trop dans ce blog mais bon en même temps j'ai pas signé de contrat de production hi hi hi!
Pas de recettes, ce n'est pas que je ne cuisine pas mais que soit c'est très très très simple (des légumes encore des légumes....) soit c'est un peu raté (dernier en date le flan aux œufs j'ai foiré le caramel et je l'ai fait trop cuire).

Par contre, ce week-end j'ai vécu une expérience très intéressante. Je suis allée faire un stage "Géobiologie et esprits de la nature" en Bourgogne à Cluny.

Je ne connaissais pas la bourgogne, c'est une région très belle, le coin où j'étais été est plein de vieilles pierres, architecture romane, plein de nature aussi .....

Le stage s'est déroulé sur un magnifique domaine, proche de Cluny où se pratique l'agriculture en biodynamie. Nous nous sommes nourris des produits de la ferme (légumes, pain, viande, laitages).

A nouveau petit avertisssement pour ceux qui viennent ici pour l'aspect cusine du blog, ce que je décris peut choquer, à nouveau, je ne cherche à convaincre personne, c'est pas le but, juste un partage d'expérience pour ceux qui sont dans cette démarche.

Le contenu du stage s'axe sur l'apprentissage d'un outil de perception des énergies accessible à quasiment tout le monde, la mesure du biochamp.

Concrètement, ça consiste à ressentir les énergies par la contraction ou la dilatation de son propre biochamp. On mesure son biochamp en posant une main sur une de ses cuisses et en tâtant dans l'air vers le côté de son corps avec l'autre (pas face à son corps pour pas mélanger avec l'énergie dégagée par les chakras). On tâte jusqu'à ce que l'on ressente une surface d'énergie semblable à un petit pneu, on sent une résistance, c'est notre biochamp. Une fois la chose faite, on se sert de l'autre main qui était posée sur la cuisse pour tâter le phénomène souhaité en posant une convention .Par exemple "est ce que ce pendentif est bénéfique pour moi". La réponse vient de l'autre main : si le biochamp se contracte c'est non, s'il se dilate, c'est oui.

Voilà, pour la base.

Le samedi, nous avons donc appris les rudiments de l'outil et l'avons utilisé pour faire un nettoyage de notre corps éthérique. Nous nous sommes mis par groupe de cinq, un au milieu et les quatre autres pour tâter et poser des questions du type "est ce que il y a des entités non humaines sur paul" En mettant en commun nos ressentis, on s'est rendus compte que l'on obtenait tous les mêmes réponses (même si nous doutions et que nous nous demandions quel était la part de notre mental dans notre ressenti). Nous avons fait pareil en posant la question pour les entités humaines (en fait des personnes décédées qui restent scotchées à une personne et ne continuent pas leur propre chemin). Pour ma part, j'avais trois entités humaines collées à moi et une non humaine...Pour le nettoyage des entités, deux méthodes selon leur nature. Pour les non humaines, l'envoi d'une boule d'amour suffit en général à les faire partir. Pour les humaines, il faut leur demander si elles sont prêtes à partir. Si elles le sont, il faut visualiser un tunnel de lumière vertical autour de la personne porteuse afin de leur ouvrir une porte pour continuer leur chemin. Si elles ne le sont pas, dans ce cas là, on cherche à savoir pourquoi. Ça peut être parce qu'elles ont un message à transmettre, parce qu'elles désirent être reconnues ou...parce qu'elles n'ont pas conscience d'être décédées! (c'était mon cas pour une, nous avons dû lui prouver qu'elle était morte en lui demandant de traverser un mur). Une fois cela fait, elles sont prêtes à partir (on leur repose la question) et là, c'est le tunnel de lumière.

Attention, à ne pas utiliser cette méthode sauvagement, il faut vous assurer d'avoir l'accord de la personne pour le nettoyage, ne pas oublier que nous avons chacun notre libre arbitre :)

Très émouvant comme moment, je les ai senties partir et j'ai vécu ça comme un petit deuil, étrange comme sensation. Energétiquement, j'ai enfin récupérer la sensation d'énergie de mon dos. Je sentais depuis longtemps un blocage à ce niveau et rien de ce que j'avais pu faire auparavant n'avait pu le faire sauter.

La deuxième partie du stage a été axée sur la communication avec les esprits de la nature. Nous sommes ainsi entrer en relation avec une vouivre (esprit de l'eau vivant en eau douce), des ondines (idem), des faunes (esprit de la nature attaché à un arbre), nous avons aussi eu la chance d'avoir une guérison par un archange (très forte énergie). Volontairement, je ne rentre pas plus dans le détail mais très belles expériences que ces rencontres, très intimidantes aussi, c'est une chose de percevoir naturellement les énergies en clairvoyance, c'est un pas à faire que de les tâter et rentrer en communication avec ses sens physiques. Ça implique une remise en question, fatalement.

Pour finir quelques photos du domaine :

stage_g_obiologie_014stage_g_obiologie_015stage_g_obiologie_019

stage_g_obiologie_030stage_g_obiologie_031