Hello,

Pas de recettes, juste des réflexions, depuis la tartine aux navets, j'ai eu quelques ratés dans ma cuisine, j'y consacre moins de temps, je fais au plus simple et puis bon, pas trop d'appétit en ce moment...

Tenez, un exemple, la photo n'est pas moche en soi mais eurk, c'était pas très bon :

endives_rat_es_005 Des endives réduites avec de l'orange pressée, trop d'amertume malgré la crème fraîche rajoutée en désespoir de cause. A force de tourner autour de l'endive, je fais des rencontres malheureuses :)

C'est le creux de l'hiver, je sens la vie dans les arbres qui commence à se réveiller, les jours rallongent, les gens sont soumis à des tensions, on dirait que tout le monde cherche à se réveiller, pour certains, c'est dur, l'éveil a la couleur de la gueule de bois.
Pour moi, les choses s'accélèrent aussi, je tâche en quelque sorte d'accomplir un saut quantique, pour ça je travaille à remonter l'énergie des nœuds émotionnels, mettre le doigt sur le nœud mental qui est posé au-dessus, défaire le nœud et déstocker l'énergie émotionnelle qui y correspond.
C'est intensément libérateur et j'opère un voyage à l'envers, à la pêche aux infos.
Du coup, je me fais une crise de rajeunissement, des remontées de ce que j'ai été plus jeune. Internet me permet de musicaliser ces instants, tout un vieux répertoire y passe, j'avoue réécouter les standards des Béruriers Noirs, Punk is no dead...je revis toute cette énergie révolutionnaire et je tache de la transmutter dans ce que je suis en la nettoyant de ses aspects négatifs.

En ce moment, je rêve encore plus fort qu'avant de vivre en autonomie, c'est mon côté très "à la roots" qui ressort, la femme des bois qui habite en moi, celle qui veut se lever au son des oiseaux, parler avec les arbres, planter sa nourriture, construire sa cabane, celle qui veut échanger et construire avec ses camarades humains, un monde meilleur sans haine, sans produits chimiques, sans argent, sans surconsommation...

Je profite de l'occasion pour lancer une petite annonce, si tu as un bout de terre en Haute Savoie qui ne te sers en rien sur lequel il pourrait être possible de faire une cabane et un jardin et que tu consentes à me le prêter ou me le louer pour pas trop cher, laisses un commentaire au bas de ce post qu'on en discute ^^

Dans ma ville, il y avait des jardins ouvriers, ils ferment petit à petit, la municipalité récupère les terrains pour construire, le logement vaut de l'or, nous sommes peut-être dans les rares communes de France à ne pas subir de crise de l'immobilier....
Je trouve ca dommage ces jardins qui ferment. Même si c'est important de loger les gens.

Bon dimanche à tous. Cultivez vos rêves ^^ et tachez de les vivre