Il fut un temps dans ma jeunesse (pas qu'elle soit loin d'ailleurs, mais bon...) où j'adorais faire des crumbles, notamment aux pommes.
Et puis, j'ai arrêté, paf, du jour au lendemain.

Ayant réussi à négocier auprès de mon gentil agriculteur, 500g de tiges rouges et vertes au parfum excitant et ayant déjà testé les versions compote et tarte, je me suis souvenu que les crumbles, c'est plutôt sympa et je me suis dit qu'avec de la rhubarbe, ça doit envoyer du lourd.

Ben, j'avais raison.
Le crumble à la rhubarbe, ça dépote grave.

crumble_rhubarbe_009


Pour ce faire :

Se procurer de la rhubarbe de compétition, dans les 500g.
L'éplucher sommairement, la détailler en tronçons de 3 cm environ.
Mettre les tronçons dans un saladier, recouvrir d'un voile de sucre complet et oublier le tout pour trois heures environ.
Là, en fait, j'ai écouté les recommandations de Ciorane .
On peut se passer de cette étape si on est pressés mais honnêtement, c'est bien mieux si on prend le temps d'attendre. Ça permet de bien développer le goût et ça diminue l'acidité .

Puis, on prépare le crumble.
On met dans un saladier 100g de farine, 100g de sucre complet, environ 50g de flocons d'avoine et une pincée de sel.
On les mélange à la fourchette avant de rajouter 100g de beurre très froid coupé en tout petits morceaux.
On met ses petits doigts dans la masse et on frotouille le beurre contre la farine pour faire des amalgames , le but ici, n'étant pas d'obtenir une pâte lisse mais des particules grossières. Pas grave s'il reste des gros morceaux de beurre.

On chope un plat de taille adaptée qui va au four, on y installe la rhubarbe avec le jus qu'elle a rendu. On dépose de façon égale le crumble en miettes sur le dessus.
J'ai aussi parsemé de graines de sésame, d'abord parce que c'est très bon le sésame mais surtout parce que y'a des fois, faut finir les fonds des bocaux.
(Sur ce coup, c'est raté, d'ailleurs, il m'en reste encore un cm dans ce satané bocal)

On enfourne, à four moyen chaud, pour 30 mn environ, jusqu'à ce que l'odeur fasse palir d'envie tous les voisins du palier et que la croûte soit bien dorée.

Verdict : c'est une vraie tuerie. La rhubarbe a bien compotée. Le crumble a formé une croûte caramélisée et parfumée. Dans un bouquin, la pâtisserie pour les nuls, ce crumble serait dans le top ten : rapide, facile et efficace.