Hello,

C'est très champêtre la vie en ce moment.
Festival de fleurs sortant de terre et filles à moitié gelées dans leurs attributs estivaux.

Bref, soleil et pluie, pluie et soleil, ca donne envie de gambader surtout que surtout..................

Il est né le divin ail des ours!

Ça tapisse les sous bois, ça sent fort, c'est choli, oh oui :

ail_des_ours_p_ques_2010_001

L'ail des ours, c'est le machin vert qui ressemble à du muguet


Comment reconnaitre l'ail des ours :

C'est vert, la feuille est un peu molle, ça pousse en meute, ça aime bien les bois et l'humidité mais surtout et là, à moins d'avoir pas de naseaux, ça a une odeur forte et caractéristique d'ail. Tu l'as pas vu que tu le sens déjà. T'as un doute sur ta cueillette? Tu froisses une feuille entre tes mains. Voilà. Maintenant tu sens très fort l'ail et pour la journée. Moralité, l'ail des ours se cueille en célibataire et se ramène à la maison en rasant sournoisement les murs.

Bref, j'étais toute dinguotte de ma première cueillette de la bête sauvage.
Rentrée à la maison, j'ai avisé les patates qui commençaient à germer parce que pour elles aussi sonne l'heure du printemps et j'ai conclu une alliance entre les deux, personne ne s'est plaint, aucune patate ne m'a mordu et l'ail oursonnesque n'a pas crié.

Ca a donné un miam comme ça :

dauphinois_a_l_ail_des_ours_005



Pour ce faire :

Tu te lèves, tu bouges tes fesses et tu vas cueillir la divine herbe. Tu rentres chez toi et tu fais la fière sur fessebouc à faire râler les gens avec ta cueillette. C'est l'instinct de la femme primitive qui parle en toi, t'es allée chasser ta nourriture au mépris de tas de dangers comme un torrent en furie, un chemin boueux et des ours affamés.

Bref, ton ail des ours, t'en prends une grosse poignée et tu le nettoies soigneusement à l'eau vinaigrée parce que tu n'ignores pas que dans la région, y'a des renards malades qui font pipi sur tout ce qui se mange (pfffffffff, les cons) et que du coup, tu pourrais choper l'echynochocose, un truc qui met des années à se déclarer mais qui après te tue très vite, parait il.

Pour être sur de ton coup, tu peux le passer vite fait à l'eau bouillante, option que j'ai choisi.

Parallèlement, tu chopes tes patates, des riches en amidon, tu fais sauter les germes apparents avec tes petits doigts de fée, tu les rases à l'éplucheur très prêt du corps et tu les débites en fines lamelles, trèèèèèèèès fines les lamelles.

Tu ne rinces surtout pas, c'est l'amidon dans les pommes de terre qui permet de lier la sauce.

Tu fais des jolies couches dans un plat à gratin en alternant patates, sel, poivre et ail des ours allongé comme un bien heureux avec sa feuille entière.

Tu recouvres d'un mélange fait à moitié de lait et crème fraîche.

Tu mets à four chaud dans les 3/4 d'heure de cuisson environ (c'est cuit quand ça sent très bon).

Verdict : Ca goûte fort l'ail des ours, j'ai forcé la dose. Perso, j'adore.