Hello les gens,

Ça y est je me suis enfin lancée dans la réalisation de ce plat qui a pour moi un parfum d'enfance!

Mais qu'est ce que c'est le tiebboudien d'abord : il s'agit du plat national sénégalais celui que vous trouverez sur la table pour toutes les grandes occasions. Littéralement cela signifie riz au poisson. Culinairement cela signifie pas mal de préparation.

Le tiebboudien, c'est un des plats mythiques de mon enfance avec le yassa. J'ai  la chance d'avoir une mère très ouverte aux autres cultures. Une de ses meilleures amies, Ouly est sénégalaise et j'ai eu le bonheur de goûter très tôt à sa merveilleuse cuisine. Ouly, c'est ma maman africaine d'adoption, celle qui m'a initiée aussi à la musique africaine et au plaisir de bouger les fesses et les hanches sur des rythmes chaleureux. Petite, j'adorais dormir chez elle, je la trouvais très belle avec ses pagnes colorés, son côté princesse africaine et sa gentillesse inégalable. Je me souviens aussi d'une chanson que j'adorais et dont les paroles étaient en gros : "Pourquoi as tu ces grands yeux dodou? C'est pour mieux te regarder chérie. Pourquoi as tu ce grand nez doudou? Pour mieux te sentir chérie. Pourquoi as tu ce gros zizi là? ....." Bref, ça me mettait en joie, je vous laisse découvrir ici, "Le petit chaperon noir" par les Aiglons.

Cela fait longtemps que j'ai quitté ma ville natale pour venir vivre au pays des neiges éternelles mais dans mon cœur j'ai emporté aussi un bout du soleil sénégalais et Ouly, quand je redescend dans le var à l'occasion, me fait la joie de me préparer un bon repas.

Autant dire que là, j'avais la pression à l'idée de préparer mon premier tiebboudien! Autant je fais le yassa depuis très longtemps et je ne pense pas faire honte à ma mère africaine avec ce plat dont j'ai eu la chance qu'elle me transmette le secret, autant le tiebboudien j'avais une trouille pas possible de le faire.

Sans plus attendre :

tieb_bou_dien_005

Pour ce faire :

D'abord partir à la chasse aux produits africains. Pour le coup, on enterre ses convictions de consommatrice bio et locale ^^ Il s'agit de trouver :
- Du riz brisé : plutôt facile en boutique asiatique. Il s'agit d'un riz cassé, donc le grain n'est pas entier. Très important, c'est l'aspect un peu semoule de ce riz qui permet de faire ressortir le goût du plat.
- Du mérou :C'est un poisson à chair blanche et ferme. J'avoue, j'ai la chance qu'il y ait une forte communauté africaine dans ma ville et des magasins d'alimentation ad hoc. J'ai acheté ma bestiole congelée toute entière avec la tête, la queue, les nageoires, un peu d'écailles mais heureusement vidée.
-Du yet : le truc le plus rude à passer dans la bouche d'un toubab. C'est un coquillage fermenté et séché et ça a une odeur très forte . Mais je considère qu'un tiebboudien sans yet, c'est comme un été sans soleil.
- Du poisson séché : là, j'ai fais l'impasse, je n'en ai trouvé qu'un gros morceau et j'avais pas envie de m'encombrer le congel.
- Des cubes maggi, les petits carrés qui sont juste indispensables à la cuisine africaine
- Des aubergines amères : l'aubergine africaine ne ressemble en rien à notre aubergine violette, elle est petite, verte et ressemble à un poivron aplati. Je n'en ai pas trouvé alors je me suis rabattue sur des aubergines thaïlandaises, petites, rondes et vertes. C'était pas mal comme substitution.
- Du piment antillais (appelé aussi ouille mama) : hypra fort mais au parfum inimitable. Le piment basique au Sénégal.
- Un peu de pâte de tamarin, en magasin asiatique.
On peut aussi mettre du manioc mais je n'en ai pas trouvé, snif.

Pour les autres ingrédients, c'est beaucoup plus facile à trouver :
- De la tomate concentrée, 2 petites boîtes
- Du persil, un bouquet
- De l'ail, une gousse
- Des carottes, une par personne, moi j'adore ça, j'en ai mis plus
- Du chou pommé
- Des oignons, 5 ou 6
- De l'huile de tournesol
- Du sel, du poivre, de l'eau

tieb_bou_dien_001tieb_bou_dien_002

Allez on a tous ce qu'il faut alors au boulot :

Tu prends une très grande casserole. Tu y mets de l'huile de tournesol à chauffer, pas mal d'huile, sois pas radin. Dès que c'est chaud, tu mets tes oignons pelés et découpés en petits cubes à dorer à feu doux pour pas que ça brûle, ça serait con de te vautrer dès ce stade sur la recette.
Quand ça a doré tu rajoutes ton concentré de tomates et un peu d'eau pour pas que ça brûle. Tu laisses cuire en touillant et en surveillant de près, très près. Dès que tu sens une forte odeur de tomate envahir la cuisine c'est OK, tu peux passer à l'étape suivante.
Tu rajoutes dans les 2.5/3 litres d'eau.

Tu sors les légumes de leur sac en papier. Les carottes, tu les pèles et tu les laisse entières. Tu coupes les fesses des aubergines et tu les tranches en deux :Oh, c'est joli dedans, tout blanc avec des tites graines noires minuscules. Tu coupes le chou en grosses lanières bien larges.

Tu balances le chou d'abord dans la marmite et tu laisses cuire un peu. Puis tu rajoutes les autres légumes. Tu mets aussi du poivre, du sel et 4 cubes maggi. Et un peu de pâte de tamarin. Et les piments super forts que tu laisses entier et que même tu vas faire attention de pas les crever sinon tu peux jeter le plat à la poubelle. Faut que le piment cuise par infusion en fait.

Là, triomphant-e, tu extirpes le yet du congélateur, tu en coupes un petit bout à la machette et tu le jettes dans la marmite.
A ce stade, tu trembles un peu, va falloir que tu prépares le mérou.

J'ai pas fait de photo tellement j'étais impressionnée par l'animal. D'abord, une petite douche au lavabo pour finir de le vider et l'écailler. L'allonger sur la planche de cuisine. Des nageoires partout qu'il avait. Bref, faut affûter le couteau et y aller franchement. Je l'ai décapité et j'ai balancé la tête dans la marmite. J'ai enlevé sa nageoire dorsale, c'était pas évident, sur un morceau j'en ai laissé un bout.
J'ai tronçonné ensuite, 3 morceaux en tout c'était un bébé mérou de 800g. Pour le premier essai c'était suffisant comme quantité.

Dans mon mini mixer, j'ai mis le persil+ la gousse d'ail+un cube et du poivre. Puis il s'agit de farcir le mérou avec la pâte obtenue. Pour ça, il faut faire un trou avec l'index. Ça se fait tout seul, le mérou est mort, il ne se débat pas.
Dans le trou, ensuite, tu introduis la préparation en poussant avec ton doigt. Même que je te mets la photo :

tieb_bou_dien_003

Une fois que t'as fait tout ça, tu réserves ton mérou au réfrigérateur et tu peux aller boire l'apéro tranquille. J'ai laissé ma marmite cuire à petits bouillons pendant deux heures en gros.
Au bout de ces deux heures, c'est la phase finale de l'opération. Ça tombe bien t'as vraiment faim maintenant pour le coup. Tu sors le piment, tu le présenteras à part sur la table pour ceux que ça motive.
Tu plonges les morceaux de mérou dans le bouillon, tu vas les laisser cuire une grosse quinzaine de minutes.

Pendant ce temps tu laves le riz. Pour ce faire tu le mets dans un plat large et rond, tu fais couler de l'eau et tu agites le riz avec tes doigts. L'eau se trouble et blanchit c'est l'amidon qui sort du riz. Tu jettes l'eau, pas le riz,  et tu recommences.Tu fais ça plusieurs fois que ton eau devienne plus transparente.

Ton mérou est cuit, tu le sors et tu le réserves.

Dans une casserole, tu mets ton riz et tu mouilles avec le bouillon de cuisson pour le cuire. Tu mets à peu près à hauteur, tu fais gaffe, trop de liquide et t'as raté ton plat. Il vaut mieux en rajouter si ça manque. Tu mélanges régulièrement avec ta cuillère en bois pour que le riz se colore de partout. Ça va te prendre de 15 à 20 mn pour le cuire. Le riz doit être cuit et absolument pas pâteux. C'est le plus dur à réaliser dans la recette. J'y suis presque parvenue mais peut mieux faire.

Voilà, c'est fini.
Tu mets le riz dans un plat rond avec des bords un peu relevés mais pas trop. Tu disposes les différents ingrédients dessus. Tu sers comme ça, sans assiette. Tu fournis une cuillère à tes convives et tu expliques qu'il faut manger ce que l'on a devant soit dans le "bol". C'est génial, t'as pas trop de vaisselle à faire et c'est sympa de partager le plat. Pour le yet, tu seras sympa de le mettre à part pour que seuls les volontaires y goûtent.

Hop je te mets une dernière photo .

tieb_bou_dien_009

Verdict : à part le riz où je peux nettement mieux faire, je l'ai plutôt bien réussi mon tiebb! Youhou, je suis contente.